Emballage de produits dangereux

Cap'embal a depuis longtemps intégré le trasnport de produits dangeureux dans sa palette de services. De tels transports réponsent à des normes très contraignantes et leur respect garantit votre sécurité et celle de vos clients.

Emballage aérien de produits dangereux

Pour des raisons évidentes de sécurités le transport aérien de produits dangereux est réglementé. Cette réglementation est placée sous l’égide de "l’International Air Transport Association" (IATA). Elle stipule notamment que le transport aérien de produits dangereux impose que toute personne manipulant des colis dangereux, ayant en charge la préparation des colis (choix, étiquetage, marquage) ou rédigeant des documents de transport matières dangereuses, doit être agréée IATA. Pour obtenir l’agrément I.A.T.A, il faut suivre une formation spécifique. Un examen sanctionne cette formation, sa réussite octroie l’agrément IATA. Cap'embal est bien entendu titulaire de cet agrément.

Emballage maritime de produits dangereux

Nous sommes agrée pour l'emballe de produits dangereux et réglementés qui doivent être transportés par la mer :
Le transport de produits dangereux à bord des navires est régi par le code maritime international des marchandises dangereuses (IMDG), ce code est établit par l'Organisation maritime internationale.

Classification des produits dangeureux

Les produits dangereux répondent à plusieurs types de classification (N° CAS / CE / EINECS / ICSC / RTECS / UN). La règlementation stipule qu’un produit est considéré comme dangereux dès lors qu’il figure dans une liste dressée par les Nations Unies.

Tout produit ou marchandise dangereux est désigné par un numéro, dit  UN. Il existe actuellement 3481 références. Certains numéros se rapportent à une famille complète de produits. Le nombre réel des produits classifiés est donc beaucoup plus important que ces 3481 références.

Les produits sont répertoriés par classe, au nombre de 9, selon le risque de transport qu’ils représentent. Certaines classes sont-elles mêmes divisées en sous classes, portant leur nombre à 13. Les produits peuvent en outre être affectés d’un groupe d’emballage selon l’intensité du danger dont ils sont porteurs (ex : un acide pourra voir son groupe d’emballage passer de I à III selon sa dilution). Chaque produit dangereux, commercialisé ou répertorié, dispose d'une fiche de données de sécurité qui décrit les risques et, définit les conditions de transport acceptables.

Selon le choix du type de transport qui sera fait, les règles seront différentes. Sur la base de la même règlementation ONU, le transport routier se verra appliquer la règlementation ADR, le transport maritime le code IMDG, et le transport aérien répondra aux prescriptions IATA. Un transport éventuel en chemin de fer suivra la règlementation RID, et les voies navigables seront tenues de suivre les règles de l'ADNR.

Ces réglementations régissent le transport international des marchandises dangereuses. Elles définissent, pour chaque produit, quel type d'emballage est autorisé pour le transport. Elles indiquent également l'ensemble des spécifications liées à la fabrication de l'emballage.